Le Musée National d'Histoire et d'Art Le Gouvernement du Grand Duché de Luxembourg
 Le Musee National d'Histoire et d'Art
  Recherche
  Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Collections > Préhistoire > Paléolithique

Paléolithique

Vers le niveau supérieur
tabhomesupgauche Les premiers européens
lineg


Le Paléolithique inférieur voit l’arrivée des premiers Européens il y a près de deux millions d’années. Ce sont des Homo erectus provenant d’Afrique. Le globe connaît alors des changements climatiques alternant phases chaudes et froides (glaciations). Homo erectus domestique le feu vers - 450 000 ans et produit des outils spécifiques : l’épieu et le javelot en bois, le hachereau et le biface en pierre. Il a un mode de vie basé sur la prédation complété par la collecte de denrées végétales.
Au Paléolithique moyen (-250 000 à -35 000 ans), le genre néandertalien au crâne de grande capacité se développe en Europe occidentale. L'Homme de Néandertal est un chasseur-collecteur nomade qui installe ses campements tant sous abri, en grotte qu’en plein air. Ses outils en pierre marquent une étape importante avec la production en série d’éclats standardisés (méthodes Levallois, discoïde, etc.). Les Néandertaliens sont les premiers représentants de l’espèce humaine à montrer des préoccupations spirituelles, en particulier celle d’inhumer les morts.
Le Paléolithique supérieur (35 000 à 10 200 ans BP) est marqué par l’arrivée d’Homo sapiens sapiens - l’Homme de « Cro-magnon » - et la disparition de l’Homme de Néandertal. Le Paléolithique supérieur se caractérise par un climat essentiellement froid et sec. Les fouilles effectuées sous abris, en grotte et sur des sites de plein air attestent une organisation sociale très structurée basée sur un mode de vie itinérant saisonnier. Les outils fabriqués sont orientés vers des activités cynégétiques (chasse, pêche et traitement des proies animales) avec confection d’armes de jet munies de têtes de projectile (en pierre, en os, en ivoire) et une large gamme d’outils adaptés à de multiples activités et matériaux. L’Homme moderne se distingue par ses préoccupations esthétiques avec la confection de parures, la création de sculptures, de gravures, de peintures et l’emploi des premiers instruments de musique à vent. Ces aspects conceptuels se retrouvent dans le traitement des morts en sépultures organisées.



Chopper
lined
En savoir plus
 Grand-Duché de Luxembourg, chopper, quartzite En savoir plus
lineg
Biface
lined
En savoir plus
 Grand-Duché de Luxembourg, biface (face et profil), quartzite En savoir plus
lineg
Paléolithique moyen
lined
En savoir plus
 Grand-Duché de Luxembourg, éclats, racloirs et pointes Levallois, silex En savoir plus
lineg
Gravettien
lined
En savoir plus
 Grand-Duché de Luxembourg, industrie gravettienne En savoir plus
lineg
Grattoir
lined
En savoir plus
 Grattoir expérimental et son utilisation sur peau animale En savoir plus
lineg
Briquet
lined
En savoir plus
 Briquet expérimental et son utilisation En savoir plus
lineg
Tente
lined
En savoir plus
 Vue intérieure de la reconstitution d'une tente du Paléolithique supérieur au MNHA (bois, peaux de rennes, cuir, schiste) En savoir plus
lineg
Aiguille
lined
En savoir plus
 Reconstitution d'aiguilles en os et perforation à l'aide d'un perçoir en silex (C. Weber). En savoir plus
lineg
Premières manifestations artistiques
lined
En savoir plus
 A gauche : Os canon de cervidé incisé de Oetrange-"Kakert". A droite : Croche de cerf perforée et canine d'ours en cours de perforation de Oetrange-"Kakert" En savoir plus
lineg


Haut de page

     Dernière mise à jour de
    cette page le 16-06-2014
Copyright © Musée National d'Histoire et d'Art   Aspects légaux | Contact